In

Oui. Toute personne qui a été victime d’un crime commis au Québec peut bénéficier des services d’un CAVAC.