In

Oui. Les CAVAC ont accès à l’information judiciaire. L’intervenant peut donc informer la personne victime sur le processus judiciaire en cours, incluant les dates d’audience, et lui dire, par exemple, si elle est assignée ou non.